Le photographe

Né en 1951, je vis à Rennes. Reportage et paysage sont les deux axes principaux de mon activité photographique. Je pratique la photographie argentique en noir et blanc et suivant les demandes ou commandes je fais numériser mes travaux dans un laboratoire. Des photographes comme Henri Cartier Bresson, Raymond Depardon, Edouard Boubat, Sabine Weiss, Bernard Plossu, mais aussi Harry Callahan, Paul Strand, Edward Weston, Ansel Adams, Michael Kenna, Sebastiao Salgado, Patti Sammallahti ont influencé ma pratique et ma conception de la photographie. Je possède d’ailleurs une bibliothèque de livres photographiques très fournie (autour de 400 livres) que je consulte régulièrement et qui enrichissent mon regard.

La photographie que je pratique essaie de faire la part belle aux lumières, à l’émotion, aux situations insolites, à l’instant, tout en recherchant une notion d’intemporalité.

En 1980, touché au plus profond de mon être par la nième marée noire en Bretagne (celle du Tanio), je pars à Ploumanach’ pour témoigner du désastre commis sur cette côte de légende. Très rapidement ensuite, je prends contact avec le Musée de Bretagne et son conservateur à cette époque : Jean Yves Veillard. Ce dernier présentera pendant tout l’été au Musée et par la suite en Bretagne mes travaux associés au travail photographique de Jean Guisnel, journaliste à l’époque à Libération et auteur d’un reportage sur »Plogoff, la révolte en Cap Sizun » contre l’installation d’une centrale nucléaire. Ce moment va être déterminant dans mon parcours de photographe car je prends alors conscience de la force et de l’intérêt du témoignage par la photographie. Un autre moment, différent, sera également déterminant : ce fut la découverte de l’exposition présentée à la galerie de la Maison Internationale de Rennes en Février 82 et présentant les travaux de 11 photographes de Santa Fé dont Walter Chappel, Paul Caponigro, Bernard Plossu, Alex Harris, Laura Gilpin, William Clift, Beaumont Newhall….Une révélation et une grande détermination de poursuivre et d’approfondir mon travail.

En 1983, je participe à la création de la Galerie Diaph à Saint Jacques de la Lande (commune située près de Rennes) et je l’anime jusqu’en 1988. Parralèlement je fais tout un travail sur les chevaux de trait breton qui débouche en 1989 sur la publication de mon premier ouvrage avec Yvon Kervinio : « Des chevaux de Bretagne » (Ed l’Aventure Carto). En 1990, je réponds à une commande photographique sur l’action sociale à Rennes qui débouche en 1992 sur la parution du livre « Latences »(Ed ENSP). En 1991, en collaboration avec des photographes et des écrivains de l’Arc Atlantique je participe au projet d’Asphodèle. Un ouvrage collectif « Un texte, une image »(Ed Asphodèle ») est publié en 1991. En 1993, en association avec mon ami photographe Yvon Kervinio, nous publions un livre de portraits d’enfants accompagnés des poèmes d’Hélène de Miras : »Bâlya »(Ed l’Aventure Carto). Au tout début de l’année 95 j’entreprends un travail sur le quotidien et l’univers des joueurs professionnels de football du Stade Rennais, travail que je poursuis jusqu’à l’automne 97. En Octobre 97, avec le journaliste Philippe Delacotte, nous publions « Football côté cour »(Ed Apogée).

Parallèlement et régulièrement depuis 1988 et jusqu’à ce jour  j’entreprends et poursuis un travail photographique au Portugal et sur les paysages de la Vieille Castille. Séduit par les lumières du Nord, je commence également un travail assidu en Flandres et notamment sur les derniers pêcheurs de crevettes à cheval. En 1999, après déjà 11ans de prises de vues au Portugal je publie un petit recueil avec le Centro Cultural Raiano : « Do Homem Portugûes », et je participe à l’édition du livre collectif « La Bretagne » publié par l’Imagerie de Lannion (Ed Filigrannes). En 2000, j’entreprends un reportage sur les cliniques des oiseaux mazoutés par l’Erika ; avec l’écrivain Jean Pierre Abraham nous publions « l’Oisellerie Noire » (Ed Dana) en 2002. Parallèlement je commence un travail sur l’île de Madère. 2001 me voit débuter un travail sur l’univers du monde du rugby. A l’occasion de la rétrospective de mon travail sur le Portugal en 2002, le Centro Cultural Raiano publie un livre-catalogue : « Bernard Cornu » . De 2003 à 2006, je continue mon travail au Portugal et je prépare un travail sur la pêche à pied en Bretagne. C’est durant cette période que je rencontre l’écrivain portugais Nuno Jùdice qui était directeur de l’Institut Camões à Paris.

En 2007, j’entreprends un travail photographique sur la dernière année de mandature du député-maire de Rennes Monsieur Edmond Hervé, travail qui débouche en 2008 sur la publication du livre : « Dans le sillon d’Edmond Hervé » fait en collaboration avec le journaliste Philippe Delacotte (Ed Astoure). Cette même année, suite à l’exposition sur « Les pêches traditionnelles en Europe » je publie à compte d’auteur  » Pêches traditionnelles en Europe ». En 2010, en collaboration avec le journaliste Philippe Delacotte, je commence un travail sur les mytiliculteurs de la Baie du Mont Saint-Michel qui débouche en 2011 sur la publication du livre « Les hommes de la baie » (Ed Ouest&Cie). Cette même année 2011, je reprends un travail photographique sur les chevaux de traits bretons que je poursuis en 2012 et qui débouche en 2013 sur la publication du livre « Le cheval breton dans tous ses états » (Ed Grand West Pascal Galodé). 2013 voit également la sortie du livre bilingue fait en collaboration avec l’écrivain Nuno Jùdice : « Portugal un voyage dans le temps », un livre charnière dans sa conception car il associe l’écriture et la photographie dans un duo où chacun des deux protagonistes vient renforcer le discours de l’autre ou se poser en contre-point.

De 2014 à 2018, j’expose régulièrement à Rennes, Paris, Jarny, mon travail sur le Portugal  et me rends à Lisbonne pour présenter le livre « Portugal, un voyage dans le temps » et animer des conférences dans différents lieux.

En 2019, j’entreprends un nouveau voyage à Madère pour compléter le travail commencé en 2000 sur cette île. 2019 voit également la sortie du livre bilingue fait en collaboration avec l’écrivain Nuno Jùdice « Lisbonne, l’appel du large » (Editions Un Autre Reg’art) qui regroupe 23 années de photographies et de regards sur cette ville.

Fin 2019 et début 2020, en collaboration avec le journaliste Philippe Delacotte je commence un travail de portraits des anciennes « gloires » du Stade Rennais. Parallèlement je travaille sur mes archives sur la Bretagne pour envisager en collaboration avec l’écrivain Jean Azarel, la publication d’un livre.